Le Maroc: notre première semaine

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

image

J’ai adoré le Maroc dès le moment que je suis arrivée à l’aéroport de Marrakech.

Le reste de la famille ont pris une semaine pour lentement descendre du port jusqu’à Tangier Med, via Casablanca, et s’habituaient au changement de culture. Et y’a de quoi s’habituer.

image

Pour commencer nous sommes de routeur dans un pays musulman , et Marrakech est une ville religieuse. Je ne suis plus inconfortable du sens où je dois couvrir mes épaules ou voir plusieurs femmes traîner derrière leur mari comme au UAE. Je suis plus à l’aise.

image

L’appel de prière sonne toujours 5 fois par jour des minarets; le plus grand, qui n’est pas vraiment grand, dépasse pourtant la médina à Marrakech a cause de la règle du palmier. Aucun immeuble se situant à l’intérieur de la médiane, n’as le droit de dépasser la taille d’un palmier.

Une autre différence est la présence incessant de policiers (que sur le côté de la route), des barrières et des pointes attendent les conducteurs irresponsables. Et pourtant on se sent très en sécurité.

On s’est fait arrêté pendant notre premier voyage en taxi. Mais comme le conducteur à ensuite expliqué, on s’est fait arrêté seulement pour que le conducteur puisse enlever la bouteille d’eau qui chauffait sous le capot de la voiture et la passer aux policiers de sorte qu’ils pouvaient laver leurs mains avant la prière. C’est pas facile de trouver de l’eau chaude au boulot ici.

Il y a aussi beaucoup de monde et y’a beaucoup de bruit. Il y’a du monde partout en permanence. Vous pouvez souvent aller dans un pays et voir absolument personne. En France rural, il n’y a que du monde sur les routes à exactement 11:55 et 13:55 quand les gens vont/rentrent du déjeuner, sinon on voit personne.
Ici il y a des rangées de personnes des deux côtés des rues, en voiture, en âne, en chariot ou arrêté pour acheter ou vendre de la nourriture. Bruitant mais gentil en même temps.

image

image

La règle du palmier est probablement ce qui fait de Marrakech un endroit très spécial. Les immeubles sont pas grand et rose dont brillent au coucher du soleil.

image

image

À la place principal devant le souk peut être une petite expérience. Vous pouvez acheter des dents d’occasion ou des montagnes de fruits secs, regarder des charmeurs de serpents ou des danseuses, ou s’assoir et regarder le préparation de votre tagine aux restos “en tente” qui montent à 17h et disparaissent à 1h du mat.

image

image

image

image

Deux trois jours après nous sommes venu à Tarazoute sur la côte, quelques km au dessus d’Agadir. Il y a une longue droite de plage et beaucoup de camping-cars qui profitent du soleil et de la vu de l’Atlantique.

image

image

Alors que la plage à l’aire déserté il y a beaucoup de choses qui se passent.

image

Des 4×4 font des courses d’un côté à l’autre, et font des ronds, la plage est tellement large que ça a l’aire plus amusant que dangereux.

image

image

Il y a beaucoup de surfeurs – les vagues sont assez puissantes. Et une personne se rasant les jambes dans la mer – ah oui, c’était moi, mais c’était désertique je me suis dite que les 106,400,000 km carrés d’eau pouvait résister quelques poils.

Y’a aussi beaucoup de choses qui se passent sur la terre. Entre 7h et 11h il y a des une queue de marchants devant le camping car vendant leurs produits.

En premier c’est le pain – le pain plat berbère fait à la farine de semoule , vois pouvez laisser un sac plastique dehors la nuit avec 2 dirhams par pain, oui 15 centimes le pain. Ensuite c’est le œufs avec un panier remplit de paille et d’œufs, après c’est les macarons ( délicieux ) et finalement c’est l’eau ( y’a beaucoup de camping cars qui ont besoin d’eau tout les deux trois jours – un grand camion avec un tuyau d’arrosage qui peut remplir le réservoir d’eau pour 20 dirhams, 2 euros.)

L’homme qui vendait des dounut, était très gentil. Il était aussi un prof d’anglais, et il disait que c’était tellement dur de trouver un métier au Maroc rural, qu’il devait vendre des dounuts. Il a dit aux enfants de bien étudier et de remplir leurs têtes de livres- quelque chose qu’il regrette de ne pas avoir fait. Il apprend à ses enfant l’anglais, une longue session chaque dimanche parce que il pense que l’anglais est important.

Quelqu’un a frappé à la porte plus tard dans la journée par un homme sur un scooter qui portait avec lui un tapis. Neil devait aller chercher un tapis, mais n’était pas revenue et on attendait pas une livraison. Ça nous paraissaient normal que Matt vienne a l’arrière du camping car pour nous dire, ” eh y’a un mec en scooter qui vient de déposer un tapis devant le camping car”

Neil est revenu aussi heureux qu’un gamin de 5 ans ayant trouvé un bonbon. Non seulement il a réussi à donner des directions au livreur, il a trouvé un autre homme – un vieux monsieur de 70 ans qui avait un magasin où il répare les vélos depuis 50 ans – pour réparer sa pédale de vélo. Le tapis est super aussi – il y a maintenant plus de sable sur la plage que dans le camping-car.

Je viens juste de discuter avec un vieux, un français, de 86 ans, qui est venu au camping-car pour jouer à ” reconnaître le département sur la plaque d’immatriculation de chaque camping-car”. Il a fait de centaines de mille de kilomètres dans le sien – Jordan était son préféré – sa première femme était morte, mais il en a une nouvelle, une marocaine cette fois. “Quelles sont folles les femmes ici” il me dit. Elles ne le sont pas partout? C’est le nouveau signe dans la salle de bain…

image

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

3 Replies to “Le Maroc: notre première semaine”

  1. Bien fait! Je pouvais comprendre tout!

  2. David Rosenfeld says:

    “le nouveau singe dans la salle de bain…” hahaha, the mind boggles…. and what happened to the old monkey? 😉

    nb.: no past participle agreement with feminine subject with avoir verbs “j’ai adoré le maroc, les filles ont adoré le maroc”

    Pointing out typos is a terrible habit but the first one made me laugh out loud and I thought maybe you’d appreciate the second (as a language teacher).

    And I’m loving your blog, I enjoy the sense of humour. I’m reading anything about living in a camper van as this will be my life from the end of this year. I’m particularly looking forwards to visiting Marocco.

    All the best, David from St Davids

    1. Thank you David from St Davids. My French isn’t good enough to do a translation like that, I got the kids to do it :). Sometimes there are monkeys in the bathroom. Best of luck with your travels – we only went to Morocco because we were freezing in January – we stayed almost 3 months, absolutely loved it. Going to go back.

Comments are closed.