L’IEF (Instruction en Famille) EN FRANCE : L’INSPECTION ANNUELLE 4


0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

Ce post décrit  ce qui s’est passé a notre inspection académique annuelle, ceci est obligatoire pour vérifier les enfants qui sont éduqués  chez eux en France. Ce qui se passe le jour même semble être du hasard, mais théoriquement tous les tests ou contrôles seront similaires.

Il y a également une inspection tous les deux ans, organisée par la Mairie locale, qui est là pour vérifier vos raisons de faire les cours a la maison, et pour s’assurer que l’environnement soit satisfaisant.

A la fin de ce post nous avons crée une liste de choses qui nous on aidées à nous préparer, et nous ajoutons aussi des changements législatifs pour l’instruction en famille en France pour le futur.

Jen et Katie x

HISTOIRE

Katie a 12 ans et serait en cinquième. Apres avoir été a l’école primaire locale, elle a sauté l’année finale (CM2) car nous étions en train de voyager en camping-car pour un an, mais elle a été à la première année de collège.

Ceci fut notre première inspection de collège. Nous étions très stressés: c’était comme essayer de dessiner un éléphant sans en avoir jamais vu un, nous avons entendu des histoires d’horreur concernant d’autres inspections, et les règles du jeu sont en cours de changement, mais pas dans une bonne direction. En particulier, la législation dit en ce moment que l’enfant doit avoir atteint le socle commun à l’âge de 16 ans. Les nouvelles règles requièrent que l’apprentissage soit aligné avec les cours de chaque année.

Nous ne savions pas à quel point les nouvelles règles seraient strictes, et nous avions entendus dire que ces inspections furent des moments stressant.

Si jamais vous ne réussissez pas l’inspection et une re-inspection vous êtes de retour au collège en 14 jours.

LA LETTRE DE NOTIFICATION

En terme de la législation actuelle, même si l’endroit prévu pour cette inspection est censé être à la maison, l’autorité de l’éducation envoi généralement une lettre en vous disant de venir à un de leurs bureaux: étant donne que la maison est où l’apprentissage a lieu, c’est un endroit familier et moins stressant pour la personne concernée, c’est dommage.

Nous avons reçu une lettre en mai (30 jours de prévention) nous disant que l’inspection aura lieu dans les bureaux de l’éducation départementale au dernier étage d’un bureau de taxes. Les changements prévus à cette loi enlèveront les droits aux parents de demander un lieu ou horaires alternatifs. Ces lieux peuvent être jusqu’à 75km de route (soit 150 aller-retour).

LE JOUR DE L’INSPECTION

Nous sommes arrivés au bureau de taxes juste avant 14h. Ce n’est pas le lieu le plus accueillant, mais nous connaissions les autres familles convoquées le même jour, ce fut un plaisir de voir des visages familiers. Nous avons reçu un “emploi du temps”. Il y avait 4 sessions et chacune prévue pour environ 30 minutes. Trois familles étaient présentes ce jour là, changeant de salle. Tout le monde avait fini vers 16h30.

L’organisation de l’après-midi était pré-déterminée. Il n’y avait aucun choix concernant le façon dont elle allait se passer. Il y avait des chaises pour l’enfant et les deux parents (si présent) il était donc prévu que l’enfant soit accompagné. Nous avions pas eu besoin de demander. Certains parents, dans des rapports d’inspection écrits, ont été critiqués car ils souhaitaient rester avec leur enfant.

Notre première session s’appelait “orientation” et était avec une psychologiste éducationnelle. Nous sommes allés dans son bureau, elle prenait note des réponses de Katie (et des nôtres) Sur un ordinateur. De temps en temps elle relisait ce qu’elle avait tapé à l’ordi et nous demandait de confirmer que ce qu’elle écrivait était correcte.

La plupart de ses questions étaient posées à Katie mais elle développait la discussion si nécessaire, nous ajoutions quelque chose si nécessaire. Sa première question était si ce fut notre première année d’IEF. Puis elle demandait comment se déroulait une journée typique, à quelle heure Katie se levait, si elle travaillait plus le matin ou l’après-midi? Katie a expliqué que cela dépendait des jours. Le contrôleur a essayé de creuser pour plus de précisions mais une fois qu’elle a dépassé son temps nous avons déduit que la plupart des aporte tissages de Katie étaient de plusieurs façons en fonction du sujet ou projet concerné, des visites de lieux locaux ou à distance et de temps en temps de l’utilisation du manuel Hachette. Elle a demandé pourquoi nous/Katie avons décidé d’éduquer à la maison. Comment cette dernière année s’était passée? Quels genres de choses elle aimait faire? Si elle faisait un sport libre ou dans un club? Quelles étaient ses idées concernant les années à venir? Si elle se considérait sociable, contente de s’intégrer à des groupes, et si elle aimait travailler toute seule?

La rencontre était amicale, elle faisait des remarques positives qui encourageait Katie à parler. À la fin, elle nous a demandé si nous avions des questions. Nous en avons posés quelques-unes, par exemple à propos de l’ASSR (certificat de sécurité routière) qui est normalement fait à l’école, à l’âge de Katie, et qui fait partie du socle commun. Ce fut beaucoup moins stressant que ce que nous pensions. Il n’y a eu aucune question concernant l’efficacité de l’IEF. Ce fut principalement un rassemblement de faits. Ce n’est pas toujours le cas dans d’autres lieux.

Ensuite, nous avons vu l’inspecteur de maths. Katie était très stressée. Même si il n’y avait aucun humour dans la salle, l’inspecteur s’est bien occupé de Katie. Il nous a encouragé à continuer de relier les maths avec la vraie vie et était beaucoup plus intéressé à comprendre le cheminement intellectuel pour parvenir au résultat que le résultat lui-même. Il a écrit à la main quelques questions algébriques sur un morceau de papier, et a réexpliqué ce qu’il attendait. Il a fait la même chose avec de simples questions de surface et de périmètre et quelques-unes concerné des fractions. Il a aidé quand besoin et une fois de plus était plus concernés par la résolution du problème ou question que la réponse. Il a regardé les projets de Katie à propos de la suite de Fibionnacci, ainsi que quelques projets scientifiques. Il a posé des questions en rapport avec un projet. Çà nous a aidé d’avoir un tableau préparé avec les sujets du socle commun, il a permis d’enrichir les réponses aux questions et de decouvrir plus de Katie et ce qu’elle a fait pendant cette année. Il a vu que Katie était plus confiante quand il a commencé à poser des questions concernant les sciences – elles n’étaient pas spécifiques, il demandait principalement si elle aimait apprendre des choses sur ex. le système solaire, ou sur les plantes ou les animaux etc. et quels genres de choses elle faisait pour apprendre d’avantage.

Puis l’inspecteur d’Anglais. Elle a rigolé d’entrée en disant que cela allait être facile, et pas comme certains prof d’Anglais qui peuvent parfois devenir un peu défensive, elle était très ouverte et complémentaire que Katie soit bilingue. Elle nous a rappelé l’importance de garder un bilinguisme complet. Elle regardait le travail dans le dossier de Katie (ex. le même projet écrit dans les deux langues) pendant que Katie remplissait un texte sur les Simpsons (anglais Americain). Elle a ensuite demandé à Katie de lire un extrait sur les chiens et les différentes races de chien à voix haute en puis de traduire oralement un texte d’anglais en français, pour vérifier les interférences L1/L2 je suppose. Nous avons brièvement évoqué les autres langues sur lesquelles Katie a travaillé durant cette année.

Enfin l’inspection de français. L’inspectrice était l’ancienne (adorable) prof de français de Katie de l’année passée. Cela l’a mise en confiance et ce fut un moment très informel et encourageant. Katie lui a montré une liste de livres qu’elle avait lus, et a parlé du défi-lecture (une sorte de quiz en équipes) auquel elle a participé ce qui lui a permis de s’intéresser aux livres de fiction. Ils ont ensuite discuté en détail du dernier livre que Katie avait lu, et ce qu’elle en a pensé, pourquoi elle l’a aimé, ce que la fin signifiait. Ensuite il y a une lecture à voix haute d’un extrait de Harry Potter, puis quelques simples questions concernant les verbes, les trouver, quel temps, pourquoi ce temps, quel mot permet de dire que le château était dur à trouver? Enfin Katie a choisi entre 2 sujets – écrire quelques lignes continuant la description dans le texte ou imaginer qu’elle était une élève à Hogwarts. Pendant qu’elle écrivait, nous avions discutés de qui aide avec le français de Katie? Ecrit-elle souvent à la maison? Si tout se passe bien.

L’inspection entière fut beaucoup moins conflictuelle que ce que nous avions prévu, en effet c’était très professionnel et amical (mais en dehors des règles à ce moment-là?). Nous nous considérons chanceux. Certains autres inspections ne se deroulent pas toujours positivement.

QUELQUES OBSERVATIONS ET CHOSES QUI NOUS ONT AIDEES

  1. Nous avons apporté avec nous un dossier avec des exemples de projets fait pendant l’année de simples dessins, à de petits exposés ou travaux. Quelques une des ces “preuves” se sont déroulées automatiquement (un post du blog), et d’autres faits pour preuve pour l’inspection. Cet enregistrement de travaux est juste la “preuve”, idéalement étalés sur le socle commun entièrement. Si vous n’avez jamais été à l’école cela doit par être bizarre d’enregistrer vos travaux pour aucune autre raison que d’avoir une preuve le jour de l’inspection, mais Katie l’avait déjà fait à l’école auparavant et en voyait l’intérêt de quand vous vous asseyez devant un inspecteur que vous ne connaissez probablement pas pour une demi heure pour vous interroger.
  2. Nous aurions eu beaucoup de mal si nous parlions pas français. Peut-être que la communication aurait été adapté, nous ne savions pas. Nous sommes juste contentes que cela n’a pas eu lieu.
  3. Nous avons créé un tableau avec deux colonnes: sur un côté les 7 parties du socle commun (français, langues étrangères, maths, etc.) et de l’autre côté des exemples de ce que nous avions fait. Quelques fois la même chose apparaissait dans plusieurs catégories comme vous pouvez l’imaginer. Ce tableau fut très utile pour plusieurs raisons. Il nous a permis de voir si nous avions manqué quelques matières principales ou si nous avions trop travaillé sur un point etc. (nous avions fait le brouillon un mois ou deux en avance et nous l’avons finalisé au cours du temps; nous ne conseillons pas de le compléter une demi heure avant l’inspection, nous serons organisés d’avantage la fois prochaine !)
  4. Même si ordinairement nous ne faisons pas des feuilles de travail nous avons acheté un manuel de l’année. Vous pouvez en acheter un dans presque toutes les bibliothèques pour toutes les années – ils sont très ennuyeux, surtout ceux pour les langues qui sont souvent orientés sur la grammaire, mais il a surtout permis de faciliter les explications le jour de l’inspection. Pour nous ce fut un réconfort le jour de notre inspection.
  5. Une comparaison d’un enfant tous les ans contre un niveau d’enfant national base sur les matières n’est pas bien.
  6. Un front uni. Ce n’est pas toujours possible, mais aller a l’inspection en famille nous a aidé.
  7. Katie était préparée pour les types de questions qui allaient lui être posées et était d’avantage rassurée pour y répondre en ayant le temps d’avoir réfléchi aux réponses.
  8. Elle parlait le plus souvent pendant ces sessions. Etre capable de s’exprimer en ayant confiance est important.

LE RAPPORT ECRIT ET LE FUTUR

Çela a pris près d’un mois pour recevoir le rapport formel de l’inspection par mail. Si l’inspection ne s’était pas déroulée comme il faut, cela aurait pu être un moment stressant. Si le rapport est critique, il permet de dresser tous les points concernés, puis a lieu une réinspection. Si cela n’est pas favorable nous recevrons une lettre demandant de renvoyer notre enfant à l’école. Mon impression est que vous êtes dépendant de l’inspecteur – ce qui ne supporte pas l’IEF peuvent vous rendre la vie très difficile. Nous sommes chanceux – nos inspecteurs cette année furent très encourageant et respectueux de notre décision. Qui sait ce qui pourra se passer l’année prochaine.

Le rapport en lui même est divisé en en 4 parties comme lors du jour de l’inspection avec une conclusion à la fin que le niveau atteint était satisfaisant. Le mot le plus sympathique dans tout le rapport qui nous a rendu heureux et beaucoup plus confiant pour l’année prochaine était “épanouie”. C’est tout ce qu’une personne veut vraiment.

Alors l’année prochaine, on arrive !



0 Flares Twitter 0 Facebook 0 LinkedIn 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- Filament.io 0 Flares ×

4 thoughts on “L’IEF (Instruction en Famille) EN FRANCE : L’INSPECTION ANNUELLE

  • Amanda

    Dear Katie and Jen, Thank you for posting your description of the inspection. We are an anglophone family who has nearly always homeschooled and have found it difficult since we came to France. I agree, speaking, writing and reading French is important. We are homeschooling again after the kids took some time in school last year to improve their French quickly. We have encountered a lot of hostility in our region to homeschooling and the use of English at home (!). We study French every day and do as much work in French as we can including maths, science and geography. Your account of your inspection gives more insight into the methods used by the inspectors. We have been inspected in the past and two of three went well. It is worrying how an individual inspector’s attitude can skew the outcome. And I think you were allowed under the law to have your inspection at home at that time. I am glad you were able to make it to the arranged day and not ruffle any feathers. Best wishes, A.
    PS Jen, we know each other on facebook.

    • Profile photo of Taylor
      Taylor Post author

      Thanks Amanda. The new regulations this year and going to make it harder – to be at a set level on set things by a set age. Will be interesting to see how the inspection changes.

      Where are you based Amanda? Unschooling en France on FB might be able to help. Or if you are close, come and visit :). Best wishes.

      • Amanda

        Yes I am not sure how things will pan out, but I do belong to a big national association which received a letter from the Education Minister who was trying to reassure us that not that much will change. Again, individual inspectors can make life very difficult if they are so inclined and I am not sure the minister is aware of this despite repeated attempts to let her know. We need to remember that the children have til the age of 16 to master the competencies, we all know that everyone achieves at different levels; we’re not robots, and that the children should be given the option to redouble if we choose just as they would in school. I know a Dutch family who literally fled France this past summer after the prosecutor was alerted after they missed an inspection because they were travelling abroad at the time (the academy was informed the family says). After their return from their travels, the mother was confronted by the police at her front door and made to go to the police station, where she was interrogated as to why the children weren’t in school and why they don’t use French at home. We are based not too far south of Richelieu, about 45 mins away from Futuroscope. It would be very nice to meet up! I am happy to be contacted by email and I think my daughter would enjoy being in touch with Katie as they appear to have similar interests; reading and animals!

        • Profile photo of Taylor
          Taylor Post author

          We had a trip to Futuroscope this summer, not far at all. Yes, you’re right that it’s the inspector who makes or breaks an inspection and that seems both unfair and stressful. You’re very welcome out our way if you fancy. Keep in touch.

Comments are closed.